top of page
Rechercher
  • chroulin

Réaction des syndicats concernent l'adaptation des primo prescription par les opticiens

Dans le cadre du projet de loi de la députée Stéphanie Rist, un amendement de Frédéric Valletoux propose dans la loi relative à l'encadrement des primo-prescriptions par les ophtalmologistes.

Voté par le Congrès, le texte doit être adopté devant les sénateurs d'ici le 14 février.

Les associations d'opticiens veulent répondre à ce qui préoccupe la profession :

Pour Alain Gerbel, président de la Fnof, cela « ne fait que reprendre les dispositions existantes de la convention entre les opticiens et la Cnam.

Si l’amendement est voté au Sénat, ce sera une étape importante que nous saluons : c’est une reconnaissance du rôle de l’opticien comme professionnel de santé. Pour accompagner cette modification, il est primordial de mettre en place un outil de communication avec messagerie sécurisée sans quoi, les modifications continueront d'être régulièrement rejeté par les ophtalmologistes au motif qu'ils n'ont pas été prévenus à l’avance. Mais il faut aller plus loin : si les prescriptions peuvent être régulées, pourquoi continuer à voir le médecin en direct ? C’est l’opticien et l’orthoptiste qui devraient être en première ligne ".


Le président du Rof Stéphane Corfias " salue l'adoption d'une large majorité transpartisane de cette mesure. Cela s'inscrit dans la lignée de la Convention signée par les optométristes avec l'Assurance Maladie, qui vise à permettre aux populations d'accéder à une meilleure santé visuelle", et Rof continuera à faire des propositions pour améliorer la vision. Faciliter l'accès aux soins visuels pour tous les Français, en améliorant la condition d'exercice des ophtalmologistes avec l'attribution des tâches, l'élaboration initiale de leur formation et la mise en œuvre des règles professionnelles. Le ROF espère maintenant que l'article sera confirmé par le Sénat lors d'un examen en février prochain.


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page